Historique des Matières Naturelles et Synthétiques

Matières Naturelles :

Le Chanvre

Le Chanvre, comme le Lin, est l’une des premières plantes utilitaires de l’histoire, elle remonte à plusieurs siècles avant J.C. Les premières traces de son utilisation par l’homme ont été repérées en Chine et datent de 8000 avant J.C.  A cette époque, le Chanvre était apparemment utilisé pour ses fibres solides extraites de la plante portant le même nom et ses graines végétales. Au Moyen Age, le Chanvre était déjà utilisé comme fibre textile pour confectionner des vêtements en Asie et en Europe. Il était aussi utilisé pour fabriquer du cordage, du papier et des voiles, et même des billets d’argent.

Le Coton

Le Coton est la fibre végétale qui entoure le cotonnier, un arbuste de la famille des Malvacées. Les premières traces d’utilisation domestique remontent à plus de 7 000 ans en Amérique Latine.

L’industrie cotonnière s’est introduite en Europe au XIVème siècle et s’est développée depuis. Cette industrie s’est développée aussi aux Etats-Unis depuis le XVIIème siècle et est marquée dans l’histoire pour la main d’œuvre fournie par l’esclavage des noirs.

En 1764, l’industrie cotonnière est révolutionnée par l’anglais James Hargreaves qui a construit la première machine à filer industrielle à plusieurs fuseaux. Par la suite, plusieurs inventions de machines ont permis de développer cette industrie et la masse de Coton produite. Aujourd’hui, le Coton est la fibre textile la plus utilisée au monde, il représente la moitié de la consommation mondiale de fibres textiles.

Le Coton est une fibre végétale qui entoure les graines des cotonniers. Il reste la fibre textile la plus largement utilisée dans le monde malgré l'apparition des fibres synthétiques. 

Pour fabriquer le Fil de Coton, les capsules du cotonnier sont d’abord récoltées puis la fibre et la graine sont séparées par égrenage.  Après, Les fibres subissent un battage pour retirer les corps étrangers contenus dans le coton, elles sont ensuite nettoyées et peignées afin d’obtenir un ruban.

Les fibres sont ensuite étirées pour harmoniser l’épaisseur du ruban. Si nécessaires, les fibres sont blanchies ou teintées. Et enfin, plusieurs rubans sont étirés et tordus ensemble pour former le fil final.

Le Sisal

Le nom "Sisal" provient de la ville portuaire de Sisal, située au Mexique d'où étaient expédiées les fibres dans le monde entier. Jusqu'aux années 1970 cette fibre était connue des agriculteurs européens sous forme de ficelle servant à lier les bottes de lin et de foin. Depuis l'apparition des presses haute densité, elle a  été remplacée par la ficelle en matière synthétique "polypropylène" (plastique). L’utilisation croissante de ficelles synthétiques a réduit considérablement la fabrication des ficelles naturelles.

Le Sisal est fabriqué en utilisant des feuilles du Henequen (plante sud-américaine). Anciennement, Les feuilles étaient coupées à la main dans les plantations et chargées sur des remorques, puis ramenées à l’usine où elles étaient décortiquées par une machine pour en isoler la fibre.  Une fois dénudée, chaque feuille était séchée au soleil pour ensuite être expédiée en tant que fibre ou transformée en ficelle. Pour transformer les fibres en ficelle, elles étaient séparées à la main à travers des crochets et puis confectionnées par torsion.

Un partenariat avec un des meilleurs producteurs mondiaux de sisal nous permet de vous proposer une ficelle sisal conforme aux exigences des normes actuelles :

Garantit une ficelle régulière, haute résistance.

Le Lin

Le Lin est historiquement l’une des premières espèces cultivées.

Connu pour être la plante utilitaire la plus ancienne de l’histoire, le Lin est une plante d’origine Asiatique dont l’utilisation remonte à plusieurs siècles avant J.C. 

C’est sous l'Égypte des pharaons que l’usage du Lin a commencé à se développer, il était utilisé pour envelopper les momies et pour fabriquer des vêtements pour les vivants, notamment les vêtements de culte des prêtres car il représentait un symbole de pureté. 

Les graines étaient consommées pour leurs qualités nutritives.

En France, les Gaulois auraient cultivé le Lin dans la vallée de la Lys.

Le Lin a été introduit en France par Charlemagne 

Le Lin conserve son caractère noble et naturel.

Aujourd'hui, le Lin conserve son caractère noble et naturel, avec 75 000 hectares la France produit 75 % du Lin mondial.

La fabrication du Lin textile consiste à décomposer la plante pour obtenir la fibre, puis la broyer et la peigner pour les affiner. Avant, la fabrication se faisait à la main mais aujourd’hui elle se fait de façon plus industrielle mais l’intervention de l’homme reste quand même fondamentale.

Cette plante peut être transformée de deux manières différents : d’une part elle est transformée en Lin Textile pour fabrication de tissus et de Ficelles; et d’autre part elle est utilisée pour l’huile qu’elle contient dans ses graines qui est utilisée pour des raisons diverses (alimentation, médecine, peinture, vernis, etc).

La Jute

Le Jute est le nom commun des plantes de la famille des Tiliacées. Ces plantes sont cultivées pour obtenir la fibre qui se trouve dans la tige. Les deux espèces exploitées à cet effet sont le Corchorus Capsularis et le Corchorus Olitorius. Le Jute est cultivé dans des régions qui connaissent un climat tropical (chaud et humide). La production de Jute se fait principalement dans des pays asiatiques dont les plus grand producteurs mondiaux de Jute, l’Inde et le Bangladesh. Les premières exportations vers l’Europe ont été repérées à la fin du XVIIIe siècle. Les fibres étaient localement transformées avant d’être exportées, mais en 1822 la première usine de filage du Jute s’installe en Europe, en Ecosse. Aujourd’hui, d’autres pays en Afrique et en Amérique du Sud cultivent et transforment le Jute mais ne concurrencent pas l’inde et le Bangladesh.

Pour fabriquer le Jute, il s’agit d’extraire la fibre contenue dans la tige de la plante. Les plantes sont coupées, séchée puis mis dans l’eau pour une dizaine de jour afin de rendre mou la tige qui est ensuite écrasée afin de faciliter le prélèvement de la fibre. La fibre est par la suite nettoyée manuellement et transformer en ficelle à la main ou de manière industrielle. 

Matières Synthétiques

Le Polypropylène

Le Polypropylène est une matière synthétique qui  a été inventé en début des années 1950 par deux chimistes, Giulio Natta et Karl Ziegler. Ces chimistes ont découvert un catalyseur permettant de créer du Polypropylène.

Les premières phases de production industrielle du Polypropylène datent de 1957 en Italie, en Allemagne et aux Etats-Unis.

Le Polyester

Le Polyester est utilisé pour la fabrication de fibres textiles synthétiques, dont les plus connues sont le « Tergal » et le « Dacron ».
Il a fait ses premières apparitions dans les années 1930 après l’invention de la première fibre synthétique, le Nylon.
Le Polyester est apparu en France en 1954 sous la marque « Tergal ».
Le Polyester est la fibre synthétique la plus fabriquée au monde. Il est principalement utilisé pour la fabrication de vêtements, il représente 70% des fibres utilisées dans le monde de l’habillement. Mais, il est aussi utilisé sous forme de géotextiles et dans la confection de cordages synthétiques.
Cette fibre synthétique vient concurrencer son rival naturel, le coton.

Le Polyester est produit à partir de réactions entre des composés chimiques, ces produits chimiques sont issu généralement d’hydrocarbures ou d’amidon.

Le Polyamide

Le Polyamide, appelé aussi Nylon, a été découvert en 1936 par Wallace Carothers, un chimiste de la société « Dupont de Nemours » aux Etats-Unis. La fabrication industrielle de cette matière synthétique débute dès 1938. Le Polyamide fait son apparition dans l’industrie textile en servant à fabriquer des toiles de parachutes lors de la deuxième guerre mondiale.

Le Polyéthylène

Le Polyéthylène est une fibre synthétique inventé par un chimiste allemand, Hans Von Pechmann, qui a pu créer cette fibre en faisant chauffer du diazométhane (produit instable et toxique) avec libération du diazote, il avait d’abord été caractérisé par étant le Polyméthylène.

Deux chimistes anglais ont ensuite découverts par accident  la première synthèse pratique du Polyéthylène en utilisant l’Ethylène, une molécule plus facilement accessible. Il s’agit de faire chauffer à haute pression un mélange d’éthylène et de benzaldéhyde en présence d’oxygène pour obtenir un matériau blanc et cireux.

Les premières productions industrielles remontent aux années 1930 en Angleterre, ce matériau était utilisé comme isolant pour fils et câbles.

Des recherches ont permis à d’autres chimistes de trouver des différentes synthèses et a conduit au développement de la production du Polyéthylène.